Accueil » Bijoux » Comment faire pour s’offrir un diamant de nos jours ?

Je vois déjà votre visage grave, vos sourcils froncés et votre air désabusé lorsque je vous parle de diamants : je comprends sans aucun soucis que vous puissiez imaginer que le diamant est uniquement réservé à une certaine élite dont les moyens pécuniers sont bien au dessus de ce que vous possédez. Mais sachez que vous êtes peut-être simplement induite en erreur par des lieux communs qui n’ont plus rien de réel en 2012.

Le diamant sur internet.

S’offrir un diamant, c’est aujourd’hui possible pour la majorité des femmes et ce pour seulement quelques centaines d’euros. Une véritable révolution à laquelle a – entre autres – contribué internet. Internet, c’est la mondialisation poussée à son paroxysme : on met en concurrence des vendeurs de bijoux en diamant du monde entier et, bien évidemment, on tire les prix vers le bas. Si bien qu’aujourd’hui votre rêve le plus cher peut devenir une réalité.
La majorité des bijoux que l’on trouve à l’heure actuelle sur internet (et qui sont sertis de diamants) sont :

Madame, demandez à Monsieur!

Bague diamant

Elle fait envie, non ?

J’ose espèrer que vous n’hésiterez pas une seule seconde à tanner votre mari lorsque vous verrez les prix qui sont appliqués sur le site internet que nous avons indiqué ci-dessus.

Je crois même que si vous le faites, Monsieur sera sensible à l’idée d’offrir un bijou en diamant à ce tarif. En effet, il sera gagnant sur tous les points : il vous fera plaisir, se fera plaisir en offrant un bijou que l’on a l’habitude de mettre dans la catégorie des « inaccessibles », et surtout, il ne dépensera pas plus que de raison.

Allez, récapitulons ensemble :

  • un choix énorme : bagues en diamant, alliances, colliers, etc.
  • des modèles aux formes et conceptions variées
  • des tarifs qui rendent le rêve de toute femme accessible très rapidement et très simplement

Alors, posez vous une simple question pour finir : qu’est ce qui aujourd’hui vous empêche d’avoir une belle pierre sur l’un de vos doigts ? Plus rien !

Commentaires fermés